les métiers de demain

Les métiers de demain

les métiers de demain

Lorsqu’on imagine les métiers de demain, on pense au contrôleur aérien qui veillera à la fluidité du trafic des drones, au jardinier urbain d’altitude qui récoltera des courgettes bio sur les toits des immeubles, au créateur d’une société qui imprimera en 3D, votre rein de rechange.

Sur le site gouvernemental, l’exercice de prospective des métiers de demain et des qualifications est lancé avec une ligne d’horizon à 2030.

Sans aller si loin, quels sont aujourd’hui, dans l’industrie, les métiers de demain « déjà » en pénurie ? exemples :

- Les techniciens en maintenance prédictive. Ils anticipent les pannes des automates et pourraient permettre à l’industrie (selon une étude du Cabinet McKinsey) 550 milliards d’euros d’économie d’ici 2025 ! Waouh !

- C’est l’hypothèse de cette économie substantielle qui fait émerger le data scientist ! Il manie l’informatique et les mathématiques à un très haut niveau et crée des algorithmes qui vont trier les données recueillies par des centaines de capteurs positionnés sur les machines dans le but d’établir des diagnostics prédictifs.

- Le chief digital officer (directeur de la stratégie digitale) a aussi fait son apparition dans les CODIR et c’est un profil rare… HEC, Polytechnique ou Centrale-Supelec, il a une expérience dans le numérique ET dans l’industrie et il est le garant de la continuité numérique (informations disponibles par tous à tout moment) dans un environnement totalement digitalisé.

- Il est donc entouré d’ingénieurs experts en cybersécurité qui s’assurent que toutes les données partagées dans l’entreprise ne sont et ne seront pas accessibles par des personnes extérieures.

- Lors de la conception, avant que le produit n’existe et ne sorte des usines, c’est un nombre incalculable d’informations qui est analysé par un marketeur afin d’anticiper les usages et construire de nouvelles offres de service. Le Big Data permettra peut-être à nos prochaines voitures de transmettre des informations à notre compagnie d’assurance pour que le montant de nos primes soit directement lié à notre façon de conduire… Croyez-vous que je rêve éveillé ?